Ceci n’est pas un stade

ceci n'est pas un stade

 

Stade Vélodrome

J’avais déjà parlé du Vélodrome pour le comparer au stade Maracaña au Brésil. Mais il vaut aussi le détour de nuit, et l’actualité méritait bien une deuxième comparaison avec le stade qui accueillera ce dimanche la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (la CAN)

 

Stade Nkoantoma

Situé dans la ville portuaire de Bata, en Guinée Equatoriale, le stade Nkoantoma a été construit en 2007. De 22000, il passe à 35000 pour accueillir la demi-finale de la CAN2013 . Cette année, il sera l’enceinte de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations qui opposera les Elephants et les Black Stars. Ce n’est pas sa première expérience puisqu’il a déjà  le Championnat d’Afrique de football féminin en 2008 et 2012. 

Espérons tout de même que les esprits échaudés de la demi-finale se seront apaisé d’ici dimanche, car le match qui opposait le pays organisateur et le Ghana dû être interrompu.  On souhaite malgré tout bonne chance à la Guinée Équatoriale qui jouera la petite finale contre le Congo à Malaba samedi à 16h*

*les heures sont données en temps universel. Soit 20h et 17h en France.

Ceci n’est pas le stade Vélodrome

Ceci n'est pas le stade Vélodrome

Le Stade Vélodrome

En ce jour d’inauguration du « Nouveau Stade Vélodrome« , quoi de plus naturel que de vous parler un peu du Stade Mythique de l’Olympique de Marseille ? Le stade a été construit en 1937 afin d’accueillir des matchs lors de la Coupe du Monde de 1938. Il est situé dans le 8e arrondissement et accueille depuis le départ les matchs de l’OM. De 35 000 places à son origine, il connaît plusieurs adaptations, le menant à 60 000 places pour la Coupe du Monde en 1998, pour arriver aujourd’hui à une capacité de 67 394 spectateurs.  Au-delà de la capacité du stade, les travaux lui permettent d’être classé catégorie 4 pour l’UEFA (connue sous le nom « Elite » jusqu’en 2010) et permet  à l’enceinte de perdre son surnom « l’Enrhumeur » donné par Rolland Courbis liée à son ancienne architecture évasée, sans toiture ni résonance acoustique. 

Si son nom confirme qu’à l’origine, le Stade omnisports accueillait des compétitions de cyclisme, ses pistes ont été supprimées en dans les années 1980 pour en augmenter la capacité. Cependant, des discussions durent depuis plusieurs années pour « vendre » le nom du stade à une marque pour rentabiliser les investissements. Vous vous en doutez mais ça ne plait pas à tout le monde cette idée. Espérons que personne ne touchera aux noms du Virage Sud, du Virage Dépé ou à la tribune Jean Bouin.

 

Le Maracaña

Le Maracaña, ou officiellement le Estádio Jornalista Mário Filho est situé à Rio de Janeiro. Avec presque 200 000 m² de superficie, officiellement 76 804 places (mais plus de 200 000 lors de la coupe du monde de 1950), il s’agit d’un des plus grands stades du monde. Si aucun club de football n’est résident du stade, il accueille régulièrement de grandes compétitions qui ont fait son histoire.

Notons que le groupe A-ha est entré dans la légende le 14 juin 1993 en rassemblant 199 000 spectateurs lors de leur concert. De ce côté là, le Vélodrome a été moins heureux avec un accident qui a marqué la ville lors de la préparation d’un concert de Madonna en 2009