Ceci n’est pas Le Vélo

Ceci n'est pas le Vélo

Le Vélo

Le Vélo est le nom du service de partage de vélo de la ville de Marseille. Géré par JCDécaux (le contrat court jusqu’en 2022), le parc est composé de 1000 vélos répartis sur 130 stations. Pour y accéder, il faut un abonnement d’une semaine ou d’un an. L’abonnement hebdomadaire est disponible directement à la borne. Les abonnements sont très peu coûteux, puis l’utilisation d’un vélo pour une demi-heure est gratuite. Le temps supplémentaire seul est facturé.

Le service a été ouvert en 2007, et le nombre d’abonnés a culminé en 2008 à 8825 abonnements. Ce chiffre assez faible s’explique par un manque de pistes cyclables à Marseille et leur mauvaise répartition.

Le premier système de partage de Vélo dans une grande ville de France est le Velo’v, également géré par JCDécaux, qui a ouvert en 2005 à Lyon,. Le plus connu et le plus populaire est le Velib qui  sévit fort à Paris avec plus de 274 000 abonnés. On peut également saluer la communication de Vélib, avec un compte Twitter très sympa et réactif, un site et des visuels vraiment très chouettes (même si les applications de localisations des places/vélos dans les stations ne sont parfois pas au top).

 

Le Bixi

Le Bixi, mot-valise pour Bicyclette Taxi choisi par concours, est le nom du service de partage de vélo des villes de Montréal, Toronto et Ottawa. A Montréal, 5120 vélos sont disponibles dans 461 stations. Après l’expansion fulgurante des services de partage de vélo en Europe, Montréal voit l’arrivé du Bixi en 2009. Le système est géré par la la Société de vélo en libre-service (SVLS). Des polémiques ont eu lieu en raison du déficit financier du service, et la ville a dû consentir à donner un coup de pouce pour que le service perdure. Mais le service perdurera finalement en 2015, avec près de 50 000 abonnés.

Notons les innovations techniques du service : avec des stations mobiles, sans fil et fonctionnant à l’énergie solaire, leur répartition est extrêmement modulable. Un bouton permet de signaler les vélos endommagés afin d’aider à la gestion des réparations. Les vélos, au design imaginé par Michel Dallaire, sont majoritairement à 3 vitesses, mais un nouveau modèle à 7 vitesses a été lancé dès 2009.

Comme en France, différents abonnements sont disponibles, et la ville fournit une carte des pistes cyclables.

 

Et vous, comment vous déplacez-vous à vélo dans votre ville ?